Au sujet de la « révolte » des magistrats…

J'écoute actuellement Robert Badinter et J-M. Aphatie débattre sur Canal Plus du bien fondé de ce mouvement de révolte 1 du pouvoir judiciaire.

On y entend, entre autre, que ce mouvement s'explique par la douleur qu'ont les magistrats de se voir pointer comme coupables, co-responsables de la mort de Laetitia, alors même que leur mission est de rendre la justice et donc exactement le contraire de ce qui leur est reproché.

On y entend aussi que la non-sanction des magistrats à l'issue de l'enquête d'Outreau expliquerait pourquoi ce mouvement serait impopulaire 2.

Par contre, je n'entends personne hurler en voyant la séparation des pouvoir, pierre angulaire de notre système politique, foulée aux pieds par un président incapable.

Est ce que ce n'est pas la première question qu'on devrait se poser?

  1. Lecteur, tu mettras de toi-même les guillemets.
  2. Ah bon? Auprès de qui, si ce n'est du gouvernement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *