Billet ouvert à monsieur Masson, sénateur

Monsieur Masson, Puisque tu 1 souhaites que chaque blogueur mette à disposition ses coordonnées, semble-t-il postales et téléphoniques – le texte complet est ici – ce que tu n'oserais même pas exiger d'un journaliste "traditionnel" 2, fais de même avec tes coordonnées.

Oui, je veux savoir où tu habites, et pouvoir t'appeler pour te parler du beau temps.

Eh, quoi, si un blogueur doit donner son téléphone, le dépositaire de la souveraineté du peuple devrait, a minima, donner aussi le sien.

Bougre d'andouille, si tu penses vraiment que ça permettra d'arrêter les critiques…

Via ecrans.fr, comme souvent.

  1. Si tu préfères que je te vouvoies…c'est raté. Et viens donc me dire qu'il s'agit de colporter des rumeurs infondées, tiens.
  2. Sinon, files moi l'adresse d'un certain E.Z., le peuple aimerait lui parler.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *